Shooting photo mode « Limitless Make Up »

J'ai eu au cour de l'année 2018/2019 la chance de créer un projet de photo de mode en collaboration avec une "jeune" marque de maquillage, Limitless Make Up et la maquilleuse artistique Alice Maurine Coudurier (on ne change pas une équipe qui gagne).

La Marque Limitless Make-up

Limitless Make Up est donc une marque jeune, en effet, créée depuis moins de 2 ans, mais c’est surtout une marque avec des valeurs bien dans l’air du temps. Leurs produits sont tous « cruelty free » avec un contrôle dermatologique pointilleux, les formules et ingrédients sont de qualité, et il vous propose plusieurs gammes respectant votre peau, vos besoins (sans paraben, sans gluten, végane, etc.). Leur idée c’est aussi de grâce à ces produits de qualité, de laisser la beauté propre à chaque femme (ou homme) s’exprimer loin des dictas de la société de consommation actuelle.

Qui dit jeune marque, dit communication, dit créations, dit identité, et c’est là qu’Alice Makeup et moi intervenons. Nous avons contacté Limitless Make Up et nous leur avons proposé un projet un peu fou, mais réalisable. N’ayant pas encore de « visages » pour les représenter, nous avons lancé le projet de plusieurs shootings photos avec plusieurs femmes, de tous âges, tailles, poids, origine. L’idée leur a plu, à nous aussi.


La préparation du shooting

Pour commencer, il nous fallait donc trouver ces femmes qui deviendraient les futures ambassadrices de la marque, c’est pourquoi nous avons lancé un casting en Maurienne (élargi sur toute la Savoie et l’Isère) puisque c’est ici que la marque est née et que sa première boutique a ouverte. Alice et moi avons donc créé une affiche pour le casting, une page web avec un formulaire d’inscription, posé les affiches un peu partout autour de Saint Jean de Maurienne, trouvé un lieu pour les « entretiens ». Puis les candidatures ont commencé à affluer, et la journée du casting a été rapidement complète.

Le 2 décembre nous faisions passer les entretiens, enfin nous découvrions surtout ces femmes courageuses qui étaient venues se présenter au casting. Celui-ci s’est déroulé à La Chinerie à Saint Jean de Maurienne avec le directeur général et la directrice marketting de Limitless Makeup, Alice et moi bien entendu. Petite déception de constater que certaines candidates ne s’étaient pas présentées par peur, par doute ou manque d’envie (c’est là qu’on se dit qu’il y a encore du travail pour que les femmes s’acceptent et s’aiment telles qu’elles sont). À la fin de cette journée, 15 femmes ont été retenues pour les shootings.

Une fois de plus, un travail d’organisation, autant pour le matériel que pour les horaires de passages (pour respecter les vies professionnelles de nos modèles bénévoles), la rédaction des contrats avec une juriste, la préparation de chaque shooting, nous a pris un temps considérable, mais un projet d’une telle envergure nécessitait un planning bien réglé. Nous avons donc réparti les 15 shootings sur 4 journées bien chargées (de 8H30 à 18H). Chaque jour (des dimanches), je devais installer le « studio photo » avec les lumières, le fond, l’appareil pendant qu’Alice Makeup commençait le maquillage, le directeur général et la directrice marketing étant toujours avec nous pour nous aider bien entendu.


Les séances photos

Pour ce qui est des maquillages et de l’image en général, nous avions opté pour une grande diversité de styles, entre naturels, artistiques, noir et blanc, duo, pour toucher un maximum de personnes et surtout ne pas perdre de vue le message, la beauté c’est la diversité, la beauté c’est la réalité. C’est là que la partie la plus complexe de mon travail a commencé, il fallait comprendre et connaitre chaque modèle, chaque style pour les faire ressortir de manière juste et harmonieuse en photographie. Chaque modèle était différent de la précédente, certaines réservées, d’autres très dynamiques, d’autres plus expérimentées. Un travail de précision, d’ajustement et d’adaptation rapide qui me prenait beaucoup d’énergie, mais qui m’a aussi apporté tellement professionnellement et en très peu de temps.

Une fois que tous les shootings furent terminés venait le gros travail de la retouche photo. Entendons-nous bien, l’idée n’était surtout pas de retoucher ces femmes pour qu’elles paraissent plus « parfaites » qu’elles ne l’étaient déjà, il fallait surtout faire de petites corrections de maquillage, de paillettes mal placées, de cheveux volatiles, lentilles de contact. Tous ces petits « défauts » d’image et pas de la personne qui aurait perturbé la lecture de la photographie. Un travail de couleur important pour correspondre à la direction artistique car si un studio photo permet de travailler sur une belle base plutôt neutre, cela induit un travail plus conséquent en post-prod.

Une fois la retouche terminée, la réception des photographies s’est faite avec Limitless Make Up sur une base de photographies sélectionnées, puis l’envoi des photos aux modèles. L’ensemble des parties étant fier et heureux de ce travail, on peut dire que la mission était accomplie avec succès.

En conclusion, j’ai retiré de cette expérience, une plus grande aisance face aux modèles, une meilleure maîtrise de la direction des modèles, j’ai rencontré des personnes fantastiques, j’ai parfois douté, parfois je n’étais pas satisfait, parfois je n’étais pas d’accord, mais toutes ces étapes ont donné naissance à un projet aussi riche professionnellement que personnellement.  Je me sens grandi et fort de cette expérience qui m’a donné encore plus envie de pratiquer la photographie, qui m’a moi aussi donné confiance en mon travail et ma sensibilité.

Merci à toutes les personnes qui ont pris part à cette belle aventure.